Plusieurs magnats des casinos et entrepreneurs ayant des intérêts dans l’industrie du jeu ont vu leur valeur diminuer, selon la liste annuelle de classement des milliardaires publiée mardi par le magazine Forbes, basé aux États-Unis. A croire que désormais, il vaut mieux jouer au casino sur le site officiel de Majestic Slots que d’investir dans les établissement de jeux terrestre pour devenir riche.

Vous pourrez pas dire que n’étiez pas prévenus.

Le magazine Forbes a déclaré que c’était la « deuxième année en une décennie » où le nombre de milliardaires dans le monde et leur richesse totale avaient diminué face aux ralentissements de l’économie. Ce sont les riches de la région Asie-Pacifique qui ont été le plus durement touchés, avec « 60 fortunes à 10 chiffres en moins ». Selon les derniers chiffres du magazine, le nombre de milliardaires dans le monde s’élèverait maintenant à 2 153, contre 2 208 il y a un an. Cela à très vite fait réagir la communauté de l’industrie du jeu, aussi bien du coté exécutif que joueurs et le sujet est très vite passé en tendance sur le profil Digg de piliers de l’industrie.

Sheldon Adelson, président et directeur général du promoteur de casinos Las Vegas Sands Corp, qui exploite des sites à Macao et à Singapour, ainsi qu’à Las Vegas aux États-Unis, est resté le plus riche parmi les milliardaires de l’industrie du jeu dans le monde, malgré une baisse de trois positions dans le classement général.

M. Adelson s’est classé 24e parmi les milliardaires sur la liste Forbes 2019 des milliardaires du monde avec une valeur nette estimée à 35,1 milliards de dollars US. Si les chiffres sont exacts, ils représentent une diminution de 3,4 milliards de dollars américains – ou 8,83 % – par rapport à sa valeur nette estimative de 38,5 milliards de dollars américains en 2018.

Lui Che Woo, fondateur et président de l’opérateur de jeux de Macao Galaxy Entertainment Group Ltd, est resté en deuxième position parmi les milliardaires les plus riches de l’industrie, avec une fortune estimée à 14,6 milliards de dollars US, contre 20,1 milliards l’an dernier. Le classement de M. Lui sur la liste mondiale est passé de la 50e place l’an dernier à la 82e place cette année, selon Forbes.

Johann Graf, fondateur et propriétaire du fabricant autrichien d’équipement de jeu Novomatic Group, est de nouveau classé comme le troisième milliardaire de l’industrie du jeu le plus riche au monde. M. Graf est estimé à 8,1 milliards de dollars US, ce qui le place au 181e rang de la liste globale de cette année, contre 186e en 2018.

Les membres de la dynastie des jeux Ho Ho – Pansy Ho Chiu King et son jeune frère Lawrence Ho Yau Lung, ont tous deux vu leur richesse diminuer, selon la liste de cette année, et ce sont les enfants de Stanley Ho Hung Sun, qui occupait auparavant une position monopolistique sur le marché des casinos de Macao avant la libéralisation en 2002.

Mme Pansy Ho, co-présidente de l’opérateur de casinos de Macao MGM China Holdings Ltd, s’est classée 413e sur la liste Forbes de cette année, avec une fortune d’environ 4,6 milliards de dollars, contre 5,3 milliards l’année dernière. Elle était classée 365e sur la liste mondiale de l’an dernier.

M. Lawrence Ho, président du conseil et chef de la direction de l’exploitant de casinos asiatique Melco Resorts and Entertainment Ltd, s’est classé cette année au 1008e rang avec un montant estimé à 2,3 milliards de dollars américains, contre une place au 965e rang et 2,5 milliards en 2018.

Angela Leong On Kei, quatrième épouse de M. Stanley Ho et administrateur de SJM Holdings Ltd, s’est classée au 478e rang du classement général de cette année, contre 606e l’année dernière. Sa valeur est estimée à 4,1 milliards de dollars américains, contre 3,7 milliards de dollars américains sur la liste de 2018, a déclaré M. Forbes.

Les Investisseurs dans le monde du jeu

Chen Lip Keong, fondateur, directeur général et actionnaire majoritaire de l’opérateur de casinos cambodgien NagaCorp Ltd, a vu son classement monter à la 355e place de la liste de cette année, contre 703e l’an dernier. L’homme d’affaires malaisien possède désormais une fortune estimée à 5 milliards de dollars US, contre 3,3 milliards de dollars US l’an dernier.

Lim Kok Thay, président du conseil et chef de la direction du groupe de jeux malaisien Genting Bhd, s’est classé au 436e rang cette année, avec une fortune estimée à 4,4 milliards de dollars américains, contre 4,7 milliards l’an dernier.

James Packer – l’un des plus importants actionnaires de l’exploitant de casinos australien Crown Resorts Ltd – s’est classé au 597e rang de la liste Forbes cette année, avec une valeur estimée à 3,6 milliards de dollars américains, comparé à 4,1 milliards l’an dernier.

Steve Wynn, qui a démissionné l’an dernier de son poste de président et chef de la direction de Wynn Resorts Ltd et du promoteur de casinos Wynn Macau Ltd dans un contexte d’allégations d’inconduite sexuelle, a vu sa fortune passer de 3,4 milliards USD en 2018 à 3 milliards USD cette année. Il s’est classé 745e sur la liste Forbes de cette année, contre 679e l’an dernier. L’ex-femme de M. Wynn, Elaine Wynn, a vu son classement dans la liste tomber à la 1 116e place cette année avec une fortune estimée à 2,1 milliards de dollars US.

Kazuo Okada, le magnat japonais des casinos et du pachinko, a vu sa valeur nette diminuer, passant de 3,0 milliards de dollars américains en 2018 à 2,0 milliards de dollars américains cette année. M. Okada a ainsi vu son classement chuter à la 1 168e place cette année, alors qu’il occupait la 791e place sur la liste de l’an dernier.

Teddy Sagi, co-fondateur de Playtech Plc, un fournisseur de logiciels et de contenu pour les industries du jeu en ligne, mobile et terrestre, s’est classé 546ème cette année avec une valeur estimée à 3,8 milliards de dollars US, contre 679ème place dans la liste Forbes de l’an dernier. Cela est en grande partie du a de nouveaux investissement stratégique dont une prise de position majeure dans plusieurs casino en ligne révolutionnaires. On vous encore à essayer le tropezia palace maintenant pour vous rendre compte du futur de l’industrie, tout simplement bluffant.

Cui Li Jie, présidente de Imperial Pacific Holdings Ltd, investisseur dans le casino de Saipan et qui figurait sur la liste Forbes 2018, est absente du classement de cette année.

Selon Forbes, Jeff Bezos, fondateur et patron du géant en ligne Amazon.com Inc, est resté en tête de la liste 2019. La fortune de M. Bezos s’élevait à 131 milliards de dollars, contre 112 milliards l’année dernière.

Bill Gates, fondateur de Microsoft Corp, est resté en deuxième position, avec une richesse estimée à 96,5 milliards de dollars US, contre 90 milliards l’an dernier. L’investisseur américain Warren Buffett, président du conseil et chef de la direction de Berkshire Hathaway Inc., s’est classé troisième avec une fortune nette estimée à 82,5 milliards de dollars américains, en baisse comparée aux 84 milliards de dollars US de l’an dernier.